Japan expo

 

Avant toute chose, un petit point sur Japan Expo (pour ceux qui s’en foutent, un scroll et vous serez sur la partie “concours”), d'où je rentre à l'instant.

 

Certes je n’avais pas l’air glorieux, dégoulinant derrière mon stand (m’enfin toujours moins que ceux en cosplay intégral… Si le totoro de samedi passe par-là, il se reconnaîtra peut-être…).

 

Et certes, certain(e)s d’entre vous ont pu lire dans mon sourire “Je vis mes derniers instants mais j’essaie de ne pas vous le montrer”. Mais malgré les 50 degrés de cette Japan et mon incommensurable amour pour le bruit, la foule et la chaleur humaine, c’était un sourire sincère. Si,si. Car si je n’étais pas content de vous voir, je ne me serais jamais extirpé du congélateur où j’ai installé mon oreiller et mon P.C pour les deux mois à venir. De même pour vous, je suppose que vous vous seriez pas traînés jusqu’au stand - à l’autre bout d’une convention qui fait la superficie de la principauté de Monaco - si vous n’en aviez pas envie.

On peut donc considérer que tout le monde est content. Cuit mais content (enfin j’espère…)

 

Je tiens également à m’excuser pour la rupture de tome 1 aussi tôt, je ne m’attendais pas à me faire dévaliser en deux jours, à vrai dire : pour les déçus, il reste toujours l’option de passer par la boutique, je vous le signe tout pareil, même si je sais que ce n’est pas aussi satisfaisant que de repartir avec en convention. Et vous n’aurez pas ma gueule dégoulinante en ligne de mire, vous gagnez au change, quelque part. Encore navré pour ça.

 

Pour conclure je remercie Romane, Isabelle, Virginie, Circée (et ses deux émissaires fait), Spadie (et son émissaire), Kantarou, Ophélie, Raphaël, Johane, Yris, Isis et tout ceux et celles dont je n’ai pas eu le temps de noter le nom dans le rush (non, je fiche pas tout le monde.), c’était un bon moment pour moi, un bon moment que j'espère réciproque !

 

Concours “5 ans”

 

Comme cela avait été évoqué, pour fêter les 5 ans du blog et la sortie du tome 5 : “Heir”, je vais organiser à partir de vendredi soir un petit concours pour vous permettre de gagner 5 tomes, voici donc un point sur les modalités.

 

Comment ça marche ?

 

Je vous mettrai un lien (genre gros bouton rouge impossible à louper) vendredi 10 juillet à partir de 20 heures, lien qui vous redirigera vers un QCM en ligne.

 

Vous remplissez ledit QCM (ça, je n’ai pas besoin d’expliquer ? Cliquer, lire, tout le monde sait faire, ça ira ?)

 

Vous validez le tout. Attention, relisez-vous, une fois validé, impossible de revenir en arrière.

 

Comment on gagne ?

 

On participe et on répond pas à côté.

 

Les gagnants seront désignés en fonction de :

 

  • leur score sur les 9 questions (il y a un piège et une question méchante. Je suis cool, je vous préviens, cette fois.)

  • leur ordre de réponse, pour les petits malins qui iraient chercher les réponses sur google et à qui cela fera donc perdre du temps. Et comme je suis un enfoiré, j’ai veillé ce que lesdites réponses ne soient pas en tête des pages google.

  • la réponse à la question subsidiaires, histoire de laisser une chance à d’éventuel(le)s retardataires.

 

Enfin, les questions ne porteront pas sur les chapitres bonus des versions papiers mais elles demandent d’être un minimum à jour. J’ai tâché d’équilibrer. Le questionnaire sera un spécial yôkai, pas de questions, donc, sur la marque de dentifrice de Murakami ou la couleur du sol chez les Kondo.

 

Et on gagne quoi ?

 

Mon respect éternel. Très très rare, je suis pas un gros donneur en la matière.

 

Ho et puis ça, aussi :



 

 

 

Le concours démarrera donc le 10 Juillet à 20h et sera clôturé le 15 Juillet à 20h.

 

Comme pour le précédent concours, je prendrais le temps de répondre à tout le monde, cela pourra donc demander un peu de temps.

 

Les résultats seront donc envoyés le 16 et le 17 Juillet et les réponses postées sur le blog le 17 au soir. Je verrai ensuite directement avec les gagnant(e)s pour l’envoi de leur lot (et quoiqu’un peu kitsune sur les bords, je précise que les frais de port ne seront bien sûr pas à votre charge. Je m’appelle pas Gekkô.)

 

Voilà, je vous dis à vendredi, révisez bien !

Retour à l'accueil