En attendant les résultats du concours 2017, voici déjà les réponses au questionnaire et un petit lien qui va bien, puisque non, la moitié des questions n'étaient pas des pièges.

Je suis vil, mais faudrait voir à pas me surestimer non plus, hein.

 

La réponse était Kuma, la subtile baby-sitter de mini-Kondo. Une femme à la hauteur, notamment face aux yakuza.

Elle s'adresse à Satoru après lui avoir administré un anxiolytique maison.

 

Comme je vous l'ai dit, je suis vil, j'aime beaucoup mettre des pièges dans les concours. Et le voici : quoique cette réplique soit d'une rare finesse, où vous pouvez reconnaître Satoru, elle n'a jamais existé sur le blog et pour cause : elle fait partie d'un chapitre annulé. (Il s'adressait à Jun, pour la petite histoire).

 

C'est Hana Kondo qui s'adresse à  son frère, en pleine convalescence de crise cardiaque et de doutes existentiels.

Elle parle de Gekkô et de la mémoire défaillante de notre exorciste...

 

Qui peut mieux rappeler que le hasard est profondément malléable sinon un renard ? C'est bien sûr Gekkô qui parle ici à Satoru de leur rencontre et des deux minutes qui ont sauvé la vie du tout jeune héritier Kondo.

Un cadeau d'anniversaire à la mesure de leur relation tonique.

 

La pédagogie de Satoru n'est plus à démontrer, surtout quand l'élève a un petit déficit de confiance en lui : il parle - enfin engueule , plutôt - Tetsuo, attaqué par un distributeur de boissons centenaire.

 

 

C'est à Kokuen qu'on doit cette appréciation lapidaire, après avoir été traitée de "connasse", en japonais dans le texte, par Satoru, pour une histoire de meurtre commandité.

Quand on cherche un chat...

 

 

Jun Murakami sait résumer les choses de manière raffinée, surtout lorsqu'il est dans l'intimité avec son petit frère, pour parler affaires.

 

Voilà ! Concernant la question subsidiaire, il n'y a bien entendu pas de bonne ou de mauvaise réponse, celle-ci est destinée à départager ceux ayant fait les meilleurs scores. On se retrouve par mail à partir du 12 et pour certain(e)s à Japan Expo dans moins d'une semaine !

 

 

 

Retour à l'accueil