Hé non, ce n’est pas Satoru, juste son nègre/webmaster/homme à tout faire/auteur. Non mais partez pas, je vais quand même vous parler du blog !

 

Bon j’étais parti pour vous souhaiter la bonne année, vous inonder d’un bon sentiment mièvre et hypocrite à l’aube de ce recommencement. Le cœur y est.

 

Le stylo un peu moins.

 

Je suis toujours sceptique face à cette mentalité curieuse qui estime que parce qu’on change d’unité, tout repart à zéro. Les banquiers, les huissiers, les recteurs d’académie, les démarcheurs téléphoniques, les profs d’EPS, les belle-mères et autres infatigables pourvoyeurs d’emmerdes vous attendront toujours, quelle que soit l’année.

 

Les bas-de-plafond militarisés aussi, apparemment.

 

Parce qu’elle commence mal pour les artistes, cette année 2015 : outre les augmentations de cotisation qui vont achever ceux qui espéraient encore en faire un vrai métier  (oui, il faut savoir que la naïveté est un trait indispensable quand on veut être un artiste), maintenant, on les flingue. Même Uderzo avec son “ciel lui tombe sur la tête” n’avait incité personne à prendre les armes, c’est dire.

 

Je savais qu’on pouvait mourir pour des idées, j’apprends donc qu’on peut aussi pour un dessin. Je ne m’étendrai pas sur le sujet, tout a été dit ou presque. Mais en inconditionnel de la satire et de l’humour noir, je suis consterné de voir qu’il y a dans nos sociétés “civilisées” des individus assez cons pour le prendre au premier degré et assez rencardés pour acquérir un flingue, histoire de pallier les couilles qu’ils n’ont pas.

 

Bref. J’ai dit que je serai bref.

 

Concernant Kakurenbô, donc, à quoi va ressembler cette année 2015 ?

 

Tout d’abord, non, le blog ne s’arrête pas. Le ralentissement récent et le dernier post en date en ont apparemment inquiété mais rassurez-vous, je ne suis pas en train de lâcher, au contraire.

 

L’univers de Ka-ku-ren-bô existe maintenant depuis plus de quatre ans, il est devenu foisonnant de personnages, de lieux, de thèmes et demande beaucoup plus de travail pour éviter de tomber dans le piège de la redite. J’ai besoin de plus de temps et je n’aime pas bâcler, d’où le ralentissement.

 

Et non, je ne manque pas d’idées. Entre celles qui me viennent régulièrement et celles qu’on me souffle, si je devais les empiler, je les aurais probablement déjà prises sur le coin de la gueule. En fait, je me demande surtout comment tout aborder.

 

Ensuite, concernant les conventions, voici le programme temporaire pour le moment (les inscriptions sont encore en suspens pour certaines)

 

  • Japan expo Sud à Marseille en Mars

  • Geekopolis à Paris en Mai

  • Japan Sun à Fabrèges

 

Donc déjà trois dates pour ce début d’année !  D’autres viendront s’y ajouter au fur et à mesure, à priori je devrais faire cinq ou six conventions cette année. Comme d’habitude, n’hésitez pas à passer même pour bavarder, je mange pas les visiteurs et ça me fait plaisir de sortir de mon antre de temps à autre pour me sociabiliser (en vrai je suis gentil, tant que j’ai mon contingent de viande crue).

 

Arrivons-en au sujet qui fâche : le characters de Murakami. Oui, il a énormément de retard. Oui je sais, j’avais dit Novembre. Oui, je déconne.

 

La vérité c’est que l’animal est beaucoup plus long que prévu - rappellez-vous que le characters de Gekkô faisait dans les 60 pages, hé bien celui de Murakami devrait pas être loin des 200. Qui plus est, j’ai eu un paquet d’imprévus personnels qui m’ont empêché de travailler sereinement et comme je le voulais sur ce characters et je préfère qu’il ait quatre mois de retard plutôt que de sortir un machin illisible. Normalement, il touche à sa fin et devrait sortir fin février - cette fois pour de bon, je suis sur le dernier chapitre, les autres sont tous terminés. Pardon pour ces retards répétés.

 

Sinon, pour les sorties futures, j’ai commencé à travailler sur le tome 5 de Ka-ku-ren-bô, je le planifie de manière assez vague pour la fin du printemps, début de l’été 2015, j’ose espérer qu’il sera moins long à sortir, les chapitres bonus sont déjà quasiment terminés, je suis donc un peu plus optimiste !

 

Bref, une sortie pour Février-Mars et une autre pour Mai-Juin, trois conventions pour le début d’année, comme vous voyez, non je n’arrête pas, au contraire !

 

On se retrouve la semaine prochaine pour la reprise du blog et pour cette nouvelle année…portez-vous bien, écrivez, lisez,dessinez...et moquez vous !

 

C’est une liberté qui fut durement acquise et qui ne s’use que si on ne s’en sert pas.


Subaru-D

Retour à l'accueil