Hein, quoi ?

 

La Japan expo ?

 

Quelle Japan Expo ?

 

C'est comme Alésia, personne sait où c'est.

 

Raaaaah.

 

Résumons : je n'ai tabassé aucun kikoo dans les transports, où j'ai pu expérimenter à nouveau l'enivrante sensation d'être un bœuf qu'on déplace avec tous les égards dû à son espèce . J'ai vérifié, je n'ai toujours ni cornes, ni sabots. Damned, mon œil morne, résultat de nuits de sommeil trop courtes a certainement induit la RATP en erreur.

 

Je n'ai pas non plus décédé derrière le stand comme je le craignais, après 5 jours de Japan Expo (Merci au Sefa Event de toujours repousser plus loin les limites physiques et nerveuses de ses exposants, de nous inciter à nous surpasser un peu plus. Ou à envisager de se mettre à l'EPO pour tenir, je ne sais pas trop.)

 

Mais bon, je râle, je râle et j'en oublie l'essentiel, ce pour quoi je suis allé me fader transports parisiens, kikoo, bruit, fragrance de sueurs et autres joyeusetés de Japan expo.

 

À savoir vous. Non, pas les feignasses qui ne sont pas venues (ne vous formalisez pas, je suis juste jaloux) mais ceux qui ont bravé la même chose que moi pour se retrouver de l'autre côté du stand. Quand je vois la petite lueur dans votre regard, que vous obliquez vers le stand en vous exclamant un "Ha ba quand même ! Vous êtes pas facile à trouver !" (Mais je vous déconseille quand même de me chercher...pardon, je suis fatigué), je me rappelle pourquoi j'ai traîné ma carcasse jusque-là.

 

Donc merci à Ophélie, Leolilo, Olivier (et Gaby), Vanyli, Laurie, Violaine, Laetitia, Alexandra, Fanny, Nekotee, Tsuda, Christine, Noémie, Alexandre et tous les autres pour être passés, avoir bavardé et témoigné un peu de compassion ("Ha ben non, vous allez pas claquer avant de nous avoir écrit la fin !", c'est une forme de compassion) pour mon état proche du zombie. J'espère n'avoir mordu personne et avoir été sage avec vous. Sinon, pour l'an prochain, prévoyez une tapette à mouche, c'est très bien pour me calmer. Merci aussi à celles se préoccupant de ma ligne en me rapportant du chocolat et des cupcakes. Si vous étiez des renardes, je pense que je me méfierais...

 

J'espère qu'à tous et à toutes le tome 4 vous a plus, si vous l'avez déjà fini !

 

Passons maintenant au second point : le concours pour le 4ème anniversaire

 

Après tout, vous méritez au moins un petit retour !

 

Félicitations tout d'abord aux dix gagnants : Lauryan Lili, MyosotisLeila, Riggle, Keklokito, Shali, Ladicius, LaSucrette, Acinigi, Linn et Soelle !

 

J'ai envoyé à chacun - gagnant ou perdant - un petit mail, si vous ne l'avez pas reçu, vérifiez vos indésirables, entre les princes du Burundi vous demandant de les aider à récupérer leurs héritages et les ventes de viagra. Je devrai procéder aux envois des lots dans la semaine, ils sont prêts !

 

Maintenant, revenons un peu sur les réponses subsidiaires. Je ne peux malheureusement pas toutes les mettre ici - ce serait trop long - j'en ai donc sélectionné quelques-unes. Je précise que si l'auteur ne souhaite pas la voir apparaître, il suffira de m'engueuler par mail et je la retirerai aussitôt. M'enfin vous m'avez donné vos pseudos précisément pour pouvoir troller en toute quiétude, non ?

 

Allez c'est parti  !

 

 

à la question " Pour vous, qui/qu'est-ce qui a le plus de potentiel pour tuer Satoru ? Y'en a-t-il seulement un/une selon vous ?"

 

R1.jpg

r2.jpg

R3

r4.jpg

r5.jpg

r6.jpg

 

 

Voilà pour ce petit florilège, je résumerai vos réponses comme suit :

 

- Jun va péter une durite et lui mettre son compte.

- Shinkin va profiter de l'adenscendant qu'elle a sur lui et l'abattre

- Gekkô va en avoir marre et en faire un menu Buffalo Grill

- Shiun est assez puissant pour s'en débarasser

- Satoru est tellement manche/dominé par ses émotions qu'il finira bien par se faire tuer au détour d'une ruelle.

 

Maintenant, certains et certaines m'ont poliment prié de ne pas tuer Satoru ou de le faire durer encore un peu.

 

Mais qui sait, peut-être que vous m'avez donné des idées ?

 

On se retrouve sous peu pour le dernier chapitre de l'affaire Kokuen - il serait temps - avant que le blog ne se mette en pause jusqu'à la rentrée !

Retour à l'accueil