Je parlais la semaine dernière de Ryuichi, le cannibale en promenade dans Tokyo qu’on m’a gentiment demandé de ramener au bercail (et sans trop lui taper dessus de préférence.) : quand on a toqué à ma porte lundi, j’ai pensé que c’était lui, alors en me retrouvant face à une fille qui avait l’air de prendre la caféine en perfusion, je me suis dit que le cannibale allait sans doute attendre.

Elle est venue exprès pour moi, qu’elle me dit. La politesse m’a empêché de lui signaler qu’elle devait pas avoir grand-chose à foutre si c’était le cas.

Et là elle me balance qu’elle veut me dessiner, même qu’elle m’a déjà envoyé un truc il y a plusieurs mois.

Puis elle a sorti un carnet à dessin et a attendu avec un grand sourire que je lui raconte ma vie...Je l’aurais bien foutue dehors mais d’une, ça ne m’avait pas l’air d’être le genre à décoller de son siège sans avoir obtenu ce qu’elle voulait, de deux j’avais déjà ratissé tout l’arrondissement sans trouver la moindre trace de mon cannibale, je ne pouvais rien faire de plus.


Donc le plus sûr moyen pour qu’elle reparte c’était de m’exécuter.

Avant de partir, elle m’a laissé sa carte et m’a expliqué qu’elle allait faire un carnet de croquis “Another ordinary day” avec les dessins et ce que je lui avais raconté. Comme elle m’a envoyé déjà une page, je vous fais partager.

 

04-copie.jpg


“Another ordinary day” sera donc proposé à la japan expo de Paris en même temps que le tome 1 reprenant les post du blog, puis sur ce site et via Lulu.com. Plus d’infos à venir.

Et maintenant que l’autre excitée est repartie en sautillant, je vais pouvoir me remettre au boulot. En espérant que je n’ai pas un sculpteur sur marbre qui s’amène demain…

Retour à l'accueil