Tout le monde peut raconter sa vie sur le net, ce n'est même plus une mode, juste une étape presque inévitable (du moins de ce que j'ai entendu quand un client - de six ans mon cadet - m'a expliqué ce que c'était un "blog" en me demandant si je me foutais de lui ou si on m'avait simplement gardé en sommeil artificiel les dix dernières années)

 

Il paraît que nombriliste comme je suis, je vais adorer râler en ligne, même si à l'heure actuelle, je suis franchement sceptique.

On dirait que je ne me suis pas présenté : je m'appelle Satoru Kondô et je suis ce qu'on appelle communément de la chair à canon. Non, non, je ne suis ni flic, ni militaire, ni professeur. En fait, ma profession va sûrement vous faire sourire. Il faut dire, l'ésotérique aujourd'hui, c'est un peu comme les sushis. C'est hype alors tout le monde consomme mais entre ceux qui trouvent ça dégueulasse, ceux qui y sont allergiques et ceux qui le font pour ne vexer personne, on passe quand même bien pour un con quand on affirme qu'on bosse dedans. Mais je me suis habitué au petit haussement de sourcils caractéristique que j'ai à peu près traduit par "C'est parce que tu es nul en tout que tu t'es trouvé un taf-alibi ou juste par ce que tu t'y crois ?"


Ni l'un ni l'autre. A l'instar des maladies génétiques, c'est à mes parents que je le dois ce travail et croyez-moi, je ne parle pas de piston.

Ceux qui ne sont pas encore partis en se vissant l'index sur la tempe se demandent peut-être si je lis l'avenir dans les entrailles des surgelés ou si je propose une méthode révolutionnaire pour le retour de l'être aimé en additionnant les numéros de votre carte bleue ? Rien de tout ça. Je suis onmyôji...enfin exorciste, pour faire simple. Un peu comme un dératiseur, en à peine mieux.


Donc j'ai décidé de vous raconter ici certains de mes boulots...je commencerais d'ailleurs assez rapidement avec une petite mission rapide, de celles que j'ai par série de douze dans une semaine.

Ha, Mon portable vient de sonner, une urgence, sûrement. Je vous laisse.

Retour à l'accueil