12.10.2010

me demande si je me rends compte de QUI je vais suivre. Je lui reproduis donc la réponse du ministère : Sais pas. M'en fous. Payé pareil.

06.10.2010

Je parlais hier des pratiques douteuses des yôkais dans ma belle métropole et d'une adresse où me rendre pour calmer le jeu...

 Mon adresse en l'occurrence c'est le Shimizu Cosmopolitan, un petit bar privé à Roppongi. J'y suis rarement le bienvenu mais quelques menaces...

05.10.2010

Je peux dire sans exagérer que je suis furieux. J'ai les crocs, même, et quelqu'un à Tokyo va s'en manger plein la gueule : qu'on me prenne pour un larbin c'est une chose, pour une bille, c'en est une autre. Même si c'est physiquement impossible, j'ai pratiquement de l...

29.09.2010

mais moi après avoir poignardé un homme dans ma cuisine, je n'aurais pas les zygomatiques en fête. A moins de ne pas en être à mon premier meurtre.

24.09.2010

Je suis infiniment navré mais Satoru ne pourra pas poster aujourd'hui, ni dans les prochains jours, un petit contretemps qui le force à rester dans un lit d'hôpital depuis mercredi.

Je tiens à être rassurant : il va bien, il a simplement essayé de sortir contre l'avis d...

21.09.2010

"Tu va me démettre quelque chose." Je le préviens quand même, la bouche à moitié coincée entre ses griffes. "Navré."

13.09.2010

Donc j'avoue que je me demande régulièrement à QUOI les gens assimilent un onmyôji. Pour certains, il semblerait que ce soit un synonyme de tueur à gages

09.09.2010

Pendant que les coiffeuses s'empêchaient difficilement de rire en lavant mes fringues, enduites de soins nutritifs aux oligo-éléments, j'ai entrepris, en caleçon et peignoir de ramener mon téléphone à la vie

07.09.2010

Je crois que j'ai fait une connerie.

Je crois que là je vais vraiment, vraiment, vraiment me faire engueuler et qu'ils vont sans doute s'y mettre à plusieurs.

Je crois qu'un bâtiment administratif de Tokyo va avoir une note de réparation qui va faire très mal à cause...

01.09.2010

C'est mon premier travail sans personne pour m'épauler. Il y a trois jours, juste avant mon départ pour Tokyo, on m'a appelé "maître" pour la première fois.